Suivez les Petits Pères sur facebook


Club house

PETITSPEROSCOPE

Résultats

Compte-rendu de match

Histoire des Petits Pères

La prod PP

Reportages photos

Autres sites des petits pères

Les AG

Liens pratiques

Contact

stade Louis lumière

Stade de la grenouillère

 

 

les Mercenaires

samedi 6 décembre 2003

Le match

- samedi 6 décembre à Clamart au stade de la Plaine ; pelouse grasse ; éclairage naturel ; temps froid ; 2 mi-temps de 40’ ; jeu total ; mêlées non poussées ; bons arbitrages de Jean-Charles en 1ère et d’un mercenaire en2ème.
- Petits Pères : 40 - XV des Mercenaires 5 ( mi-temps 20 - 0)

La compo

- équipe première mi-temps : Rony-Greg-Rico (cap) Alexis-Eric D. Tanguy-Bertrand-Jérôme S. Raph D. Jacques Phil-Ben-Mugne-Jean-Noël Steph Jacques (Sylvain rentre en fin de mi-temps pour remplacer Alexis monté en 37me pour suppléer Tramber)
- équipe deuxième mi-temps : Greg-Desqui-Rico (cap) Sylvain-Eric D. Romuald-Alexis-Fifi G. Raph D. Jacques Bengo-Ben-Mugne-Manu Jean-Charles
- plusieurs changements dans cette mi-temps dus à la fatigue.
- a noter : Nico a joué tout le match avec les Mercenaires un peu juste au niveau effectif. En deuxième mi-temps Jean-Christophe qui réapparaisait devait rentrer pour les 20 dernières minutes mais il , lui aussi, prêter main forte aux adversaires du jour.

KESKICPAC ?

- les marqueurs : Tanguy, Jérôme S., Tramber, Ben, Mugne, Raph D., Alexis,Rony.
- l’analyse : du bon et du moins bon. C’est un cliché mais c’est vraiment ça. On a commis beaucoup de fautes, de mains notamment. Derrière bien sûr, mais on s’est fait piqué des ballons devant aussi dans les mêlées ouvertes. Ce n’est pour moi ni le froid ni le fait d’être plus ou moins adroits. On commence à manquer de forme physisque et, sur l’agressivité dans la prise de balles ou l’adaptation sur les courses, on y est moins et ça nous fait ccommetre des en-avants. Sinon une fois encore et toujours on gagne car par moments on met plus d’enthousiasme et dans ces moments-là on se trouve et il y a de belles phases avec des croisées, des redoublées et des solutions pour le porteur du ballon. On a eu aussi un peu de lucidité sur certains moments-clé. Preuve en est l’essai de Jérôme sur une pénalité jouée à la min vite tandis que les autres discutaillent et tardent à se remettre en place.
- Malgré une prestation moyenne derrière on a été meilleurs, un poil plus ambitieux qu’eux. Tandis que devant on a esayé d’être un peu plus groupé, notre grand manque.
- les plus : les intentions donc, même si on pêche dans la finition. La volonté défensive : en 2ème mi-temps quend ils reserrent avec raison leur jeu au ras avec leur meilleur joueur on a su se remobiliser en défense pour passer d’un match facile à un match plus dur et très défensif où les mecs nous mettaient une bonne pression devant.
- les moins : ça éclate au grand jour c’est la condition physique. Certains manquent de jus ; d’autres d’agressivité ; ou de foncier ;du coup on n’a pas de liant, on tombe des balles, on ne va au bout de coups gagnat et sur des phases qu’on ne travaille plus, comme la touche, où on est potentiellment très bons, on est archi dominé. Enfin on est toujours trop légers dans la protection du ballon, on joue on avance et ça sort pour eux ! Même sur l’entrée dans le match on a des difficultés à nouveau : tout ne se résoud pas à l’échauffement il faut vraiment que chacun tout seul aussi décide de rentrer dans le match.
- la synthèse : on a quand même bien gagné et le seul essai qu’on prend c’est sur une passe au pied ("vu à la télévison à la coupe du monde"). On peut être content même s’il y a eut du déchet et quelques gestes.
- l’homme du match : Rony.
- le Kop était composé de Yaneth, Théophile, Tom, Yvo et Yodaddy.

La suite

- 3ème mi-temps : une dizaine de PP ont bu un coup et ont mangé à la brasserie de l’Hôtel de ville de Clamart avant de filer à Jean Bouin voir si l’équipe de Franck Brozek se dépétrait de sa mauvaise série.