Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/petitsperes.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Pas de blagues pour les PP - Les petits pères


Suivez les Petits Pères sur facebook


Club house

PETITSPEROSCOPE

Résultats

Compte-rendu de match

Histoire des Petits Pères

La prod PP

Reportages photos

Autres sites des petits pères

Les AG

Liens pratiques

Contact

stade Louis lumière

Stade de la grenouillère

 

 

Pas de blagues pour les PP

lundi 5 décembre 2005, par la mugne

- Une fois n’est pas coutume, commençons par la fin. Chez M’am Diallo, aux alentours de trois heures et demie du matin. Une poignée de Petits Pères (Tramber, Ximun, Gros Fred, Fifi, Boubou, Raph, Mugne, etc.) fraternisent autour d’un dernier verre, de celui qui vous refile un insurmontable mal de tête le lendemain matin. L’atmosphère est joviale, selon l’expression consacrée. Un Old Blagues égaré traîne accoudé au comptoir de M’am Diallo d’Ouessant. Fatigué mais visiblement content d’être là. Comme tout le monde d’ailleurs. Boubou, nouvellement papa d’une petite Aurore, a profité dignement de son congé paternité en offrant un flot de Champagne à la Petite Porte. Merci Boubou ! Finalement, le Champagne-Panini recèle des saveurs insoupçonnées. Mais pour mériter cet après-match festif à marquer d’une pierre blanche, les vaillants PP ont dû au préalable livré bataille face à des Old Blagues appliqués et volontaires. Face à eux les PP, bien décidés à finir l’année vierges de toute défaite, réalisent une bonne première mi-temps. Auteurs d’une bonne prestation devant sur la ligne de front, grâce notamment aux charges destructives d’un Raph en pleine forme ou d’un Boy’s Band débordant d’activité, les PP déroulent un jeu plaisant (pour le KOP !) où les temps de jeu s’enchaînent. Quelques fautes de mains enrayent parfois la fluidité du jeu et tuent dans l’œuf quelques bons coups à jouer.

- Mais les PP ont envie et se révèlent très efficaces sur les déblayages dans le secteur du jeu au sol et ultra-dominateurs en touche, malgré l’absence de Poussin terrassé par la grippe aviaire. A noter : quelques belles cocottes petitspériennes qui ont avancé (même si le ballon n’était pas toujours au chaud) et une défense intraitable de nos 3/4 construite à base de plaquages agressifs, notamment de Ben à l’ouverture et de Ximun notre basque rugissant adepte du porter d’adversaires. Résultat ? Les PP inscrivent un premier essai par Boy’s Band après une percée de Bertrand (si mes souvenirs sont bons) qui réussit à transmettre. Les PP dominent et viennent une nouvelle fois à bout de la défense de Clichy grâce à une croisée d’école entre les deux centres Nico et Ximun, qui permet à notre fougueux basque de filer plein champ à l’essai.

- Vient ensuite l’incident du match : notre indestructible numéro 5 sonné par un choc est contraint de sortir du terrain, sans doute alléché par l’odeur de victuailles qui s’échappe du bord de la touche. Des joueurs, dont je tairais le nom, invectivent alors le KOP, jugé trop distrait et quelque peu éméché. La mi-temps est sifflée par Fifi, auteur d’un bon arbitrage en première mi temps.

- La deuxième mi-temps des PP est plus décousue, les PP ne prenant plus le soin d’organiser des points de fixation. Une nouvelle fois, Tramber fait la différence sur un départ au ras de la mêlée et une course de 50 mètres. Ben, passé en demi de mêlée, remet le couvert et fait parler ses jambes au terme d’une action similaire. Gros Fred fait des siennes et nous gratifie d’une charge dont il a secret (la potion magique) et Vanou, « j’avais envie », dira-t-il plus tard, enchaîne les plaquages (aux jambes) sur son aile.

- Fin du match. Les PP s’imposent 4 à 0. Bravo à ceux qui ont gagné ce match pas facile à gérer, avec peu de remplaçants. Haies d’honneur, congratulations et distribution de bières sur le bord la touche. Rendez-vous est pris au bar avoisinant pour la traditionnelle bière d’après match avec les Old Blagues. Qui nous offrent la première tournée. Merci aux Old Blagues pour l’ensemble de leur œuvre... Ensuite, je me souviens que Phil, l’air inquiet, a sorti le chéquier magique ! Steph Ze Jack, encouragés par les PP, tente de lancer Mon Pauvre Aveugle... On n’arrivera jamais à la fin de la chanson. « je l’ai pris trop haut », résume-t-il, lucide. La lucidité, grande qualité petitpérienne.

- Les essais : BB1, Ximun, Bertrand, Ben. Score : 4-0 mi-temps 2-0. KOP : Rico, Poussin, Lolo 400, Yvo, Bernard, Jérôme, Martin (le plus jeune des Boys Band) et sa copine, Mugne. Le groupe : Fred, Rony, Raph.B, Boubou, Eric D, Sylvain, BB1, Tramber, Guillaume, Romuald, Nono (Cap), Ben, Nico, Ximun, SimonB, Phil, Vanou, StephJack.