Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/petitsperes.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Les Old Blagues - Les petits pères


Suivez les Petits Pères sur facebook


Club house

PETITSPEROSCOPE

Résultats

Compte-rendu de match

Histoire des Petits Pères

La prod PP

Reportages photos

Autres sites des petits pères

Les AG

Liens pratiques

Contact

stade Louis lumière

Stade de la grenouillère

 

 

Les Old Blagues

lundi 21 mars 2005, par Sbat

Le match

Temps impec, terrain pas mal non plus. Rugby sans mêlées poussées et sans coups de pied.

KESKICPAC ?

- Ambiance détendue pour aborder ce 2ème match de la semaine. Mobilisation fénérale tout de même à quelques minutes du coup d’envoi. 30s de jeu, 1er plaquage de Franck (et des petits pères ?), crack, luxation du doigt et sortie de notre néo-capitaine, emmenée aux urgences par 2 gentes demoiselles doint Virginie. Sacré Franck, tous les moyens sont bons pour s’éloigner avec des donzelles... Ceci dit, le match continue et est assez équilibré. Les petits pères tirent tout de même les premiers, mais les old blagues (avec de nouveaux maillots) ripostent aussitôt... Serait on en train de tomber dans le piège de la facilité ? Heureusement quelques actions rapides derrière avec un bon soutien des avants et quelqes dégroupés sur dizaine de mètres (ça devient une spécialité, ça, c’est bon, on est prêt pour jouer jusqu’à 60 ans devant comme ça !!) permettent aux petits pères de remettre les choses à leur place. Un beau trou pour Guillaume au milieu du regroupement avec course de 40m, 2 essais collectifs (avec Nico dans le rôle du pilier qui tient la balle, je pense qu’il a aimé cette sensation nouvelle) et on vient finir le match à 7 essais à 1. Bon esprit, comme d’hab, avec les old blagues qui applaudirent même un de nos essais (c’est vrai que c’était joli, je m’en souviens plus de l’essai, mais on était plusieurs à regarder en tapant dans nos mains, y compris donc les défenseurs...) Ouf, tout n’a pas changé dans le monde merveilleux des petis pères. On reviendra.

La suite

- Après une douche faite pour ébouillanter l’écrevisse, on est allé panser nos brûlures au café du coin, serrage de pauche du patron qui nous connaît bien maintenant, quelques bières, discussions avec les old blagues. Et retour en tenue et chaussettes de Franck, direct des urgences, tout ragaillardi et absent du jeu pour 3 semaines, jusqu’à Trevise quoi... Ensuite, il paraît que ça été énorme : Petite Porte puis bar à Republique et personne ne se souvient plus très bien pourquoi c’était si drôle, preuve que ça l’était...Suite des aventures des PP contre les VDQS la semaine prochaine.

Jérôme, flemmard sur l’article