Suivez les Petits Pères sur facebook


Club house

PETITSPEROSCOPE

Résultats

Compte-rendu de match

Histoire des Petits Pères

La prod PP

Reportages photos

Autres sites des petits pères

Les AG

Liens pratiques

Contact

stade Louis lumière

Stade de la grenouillère

 

 

RSM

mardi 15 mars 2005, par Sbat

Le match

Temps sympa, terrain prêt pour le plantage et avec densité de 1 brin d’herbe par are. Rugby sans mêlées poussées mais avec coup de pied partout.

KESKICPAC ?

- Après une grosse motivation dans les vestiaires et un échauffement long et efficace, tout était prêt pour un grand match. Coup d’envoi par les RSM, réception dans nos 22...Et là on y reste pendant presque 1/2 heure. On commence par prendre un essai sur une pénalité rapidement jouée au très grand large, là où il y a un 3 contre 1. C’est nous qui faisons ça d’habitude, et là, on n’y est pas, on est surpris. Si nous on est motivé, les RSM sont eux dans l’optique Djiahd rugbystique. On tente de partir de nos 22 tout à la main, y compris pénalités, et face à leur performante et véloce ligne de 3/4, on n’y arrive pas. On s’entête et on finit par en prendre un deuxième sur encore une désertion de notre part après une perte de ballon et un renversement de la leur.
- Sur le terrain, c’est chaud-bouillant, ça discute, ça se chamaille, ça s’insulte et on ne peut pas dire que le fair-play plane. Mais bon, ça veut dire que c’est important pour tout le monde. Greg finit par se sacrifier en lieu et place de ma pomme pour sortir avec son vis à vis pour tenter de calmer l’atmosphère. Une fin de 1ère mi-temps où on commence enfin à jouer là où on aurait du commencer : Devant, avec quasi toutes les balles de prises en touches, des maules propres, structurés et qui avancent et on peut alors lancer nos arrières plus sereinement. Nous dominons enfin, mais ne marquons pas malgrè quelques jolis mouvements.
- Une deuxième mi-temps dominée par les petits pères qui perdent peu de ballons et arrivent enfin à contenir les véloces arrières du RSM avec de très beaux plaquages. Au résultat la ligne est enfin franchie suite à un chouette départ de Guillaume après une mélée petit coté, qui cadre l’ailier et met sur orbite nono qui fait les 20m restant (sans même tenter de chistera) et applatit. L’espoir renait. Les RSM sont maintenant pris à la gorge et on commence à enchaîner de beaux temps de jeu, notamment une relance de 80m avec des enchaînement intérieurs et des ’pick and go’ qui auraient mérités d’aller à dame. Mais ça ne passera pas, même sur une dernière très belle attaque à plusieurs temps de jeu, nous n’égaliserons pas. Grosse, grosse déception petitperienne. Peut être n’avons nous pas été assez humble ? On ne s’attendait pas à se faire contrés ainsi. Nous avons été battu sur l’envie et les jambes. L’esprit folklo n’est pas apparu de manière limpide durant ce match avec certains mots un peu plus que gros du coté RSM mais il fût au moins très engagé et aggressif...

La suite

- Nous avons rejoins le resto prévu, assez cossu. Un apéro où tout le monde paye au fur et à mesure, pas de coup offert et on s’aperçoit au bout d’un moment avec surpise que les RSM ont pris toutes les tables libres, laissant des petits pères dans l’expectative. Quelques uns décident alors de rester au bar plutôt que de se tasser sur des groupes de demoiselles qui n’étaient pas venues pour se resserrer en notre compagnie, mais on gênait au bar, et donc une siscion eut lieu pour un groupe vers chez Papa. L’esprit folklo reste décidemment à apprendre, on a pris une leçon hier peut être en donnerons une un jour...Le débat reste ouvert.