Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/petitsperes.org/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 225 Les petits pères


Suivez les Petits Pères sur facebook


Club house

PETITSPEROSCOPE

Résultats

Compte-rendu de match

Histoire des Petits Pères

La prod PP

Reportages photos

Autres sites des petits pères

Les AG

Liens pratiques

Contact

stade Louis lumière

Stade de la grenouillère

 

 

lundi 26 septembre 2016, par Cosita WonderBras

Nos vaillant Petits Pères de retour d’un long congé estival et d’une très belle soirée pénichienne (du calme Vanou) ont débuté cette saison à Chevilly-Larue contre l’Elan Rugby. Des têtes nouvelles sont venues remplir cette belle feuille de match. Comme un doux mélange d’odeur de mixa bébé et de naphtaline qui caractérise si bien les PP ces dernières années.

Tout a commencé par un long discours dans le vestiaire...le maître mot fut "Silence". On ne s’engueule pas, on reste calme, on prend du plaisir. Je n’y étais pas, malheureusement, l’annonce de l’horaire dans sportzizi étant aussi claire qu’une phrase écrite par Nicold, mais on m’a raconté...à la fin du match. Un peu tard. Du coup on s’est engueulé et on a parlé.

L’entame de match fut mollassonne, le temps de re-découvrir la douleur du contact, l’envie de faire mal à l’adversaire mais pas trop quand même. Ces considérations passées, les PP ont vite pris l’ascendant territorial sur leurs adversaires. Force est de constater que le retour de Numéro 5 a fortement soulagé le 8 de devant par des déblayages incisifs et des raffuts à vous rendre tétraplégique un myopathe.

Che franchit la ligne pour la première fois, après un bel enchaînement de trois quart (et oui, il y en a), servi par un coup de pied d’horloger suisse distillé par Jacques. Une seconde envolée de nos 3/4 permet à un Kevin tout sourire d’aplatir son tout premier essai aux couleurs PP.

L’adversaire eut ensuite un sursaut d’orgueil et par une récupération de balle malencontreuse (balle très glissante seulement du n°9 au n°15), franchit la ligne PP pour aplatir sur un gazon encore inviolé. C’en était trop pour des PP qui dominaient bien leur adversaire mais qui commettaient trop d’imprécisions. Les rucks non disputés en raison d’un arbitre pointilleux permettaient aux avant d’être plus présents derrière et de bien défendre au ras. Plusieurs séries d’attaques PP occasionnent une faute de notre hôte à 5 m de sa ligne. Une Petite Porte improvisée et propulsée par N°5 place les PP à deux longueurs avant la mi temps.

Retour sur le pré. Pas de grand changement dans l’attitude conquérante et parfois un peu maladroite des PP. Deux actions conclues respectivement par un Benj qui nous ferait presque oublier ses cheveux blancs...et par un Yo dont les actions tranchantes et vives ont fait bien du mal à nos adversaires aujourd’hui.

On notera l’entrée en jeu et la sortie 10 min plus tard de Boys Band qui aurait dû laisser ses ligaments d’épaule au vestiaire. Et celle d’un Maurin fou furieux, chevelure au vent, (certainement en manque de gras et de chips americaines), déchargeant toute sa haine de Trump à chaque contact, allant même jusqu’à hurler "Hillary !!" quand il fit un en avant. La suite, c’est comme d’habitude. Ils burent, ils mangèrent, et il se promirent de revoir rapidement cette équipe forte sympatique. JB

Cliquez sur l’image pour voir le diaporama signé Quentin

Petits Pères vs Elan Chevilly | September 2016